Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #brevet tag

Evaluation - La guerre d'Algérie et les premières années d'indépendance - 3e

21 Avril 2014 , Rédigé par Aziz Sadki Publié dans #Brevet

 

DÉCOLONISATIONS ET INDÉPENDANCES

le cas de l'Algérie

évaluation

 

I/ CONNAISSANCES

 

1) Repère : donne les années de la phase principale de la décolonisation. (1 p)

2) Quel continent a lancé la décolonisation après 1945 ? Quel continent a suivi le mouvement ? (1 p)

3) La décolonisation s’est faite de deux façons : lesquelles (ne pas développer la réponse) ? (1 p)

4) Indique les dates (années) de l’indépendance de l’Inde et de la guerre d’Algérie. (1 p)

 

II. TRAVAIL SUR DOCUMENTS : LA GUERRE D’ALGÉRIE

Ferme Ameziane, à Constantine, principale ville de l’Est algérien, 1959, photographie reproduite dans © Claire Mauss-Copeaux, À travers le viseur, p. 101.

 

Photographie tirée de la collection d’un soldat français, Richard. D’après lui, elle lui a été donnée au moment des faits par un camarade. Il affirme qu’il n’était pas sur les lieux lorsqu’elle a été prise et qu’il ne souvient pas de l’identité des hommes présents sur la photographie.

 

L’historienne Claire Mauss-Copeaux transcrit les propos de Richard qu’elle a interviewé récemment et commente la scène.

 

« Bien qu'inscrite très précisément dans ma mémoire, bien que lue et relue, je découvre toujours cette image comme si c'était la première fois, comme si j'avais voulu l'oublier. Dans un paysage rural étrangement paisible, deux hommes sont debout dans un fossé plein d'eau, l'un, simplement vêtu d'un slip, l'autre, entièrement nu, squelettique, semble très affaibli et baisse la tête. Le premier tient le bras du second, prêt à le soutenir en cas de malaise. En observant plus attentivement celui qui est si décharné on remarque sa main droite gonflée et déformée et son poignet gauche strié de cicatrices blanchâtres. À gauche sur la berge, les dominant, deux hommes en uniforme rient. Celui qui est devant, en pointant son bâton vers le sexe du prisonnier, désigne l'objet de ses sarcasmes. Il impose à nouveau l'évidence de la nudité et de la faiblesse du détenu. Immédiatement d'autres images d'hommes décharnés et nus se superposent et le regard, prisonnier de l'image et de la mémoire, bute sans cesse sur l'horreur et l'humiliation. Un des soldats, en souriant au photographe, souligne la complicité qui les lie. L'image a bien été réalisée pour pérenniser la violence et inciter les compagnons qui la liront à s'en réjouir. Mais elle ne se réduit plus aujourd'hui à la célébration bestiale du plaisir mortifère de ceux qui écrasent, elle a été chargée d'un sens nouveau. Richard, en acceptant sa publication alors que l'époque est marquée par la révélation et la reconnaissance des violences militaires françaises en Algérie, lui confie implicitement une autre mission, celle de témoigner de ce qu'il a vu. La crainte de représailles pour avoir brisé le secret, évoquée par lui et par d'autres interviewés, subsiste mais elle a été surmontée. »

 

Claire Mauss-Copeaux, À travers le viseur. Algérie 1955-1962, Aedelsa, Lyon, 2003, p. 101.

 

Justifie tes réponses, en partant d’abord de l’analyse des documents.

1) Décris l’attitude des soldats français. (2 p)

2) Décris la situation des Algériens. (2 p)

3) Quelles conclusions en tires-tu sur les formes de violence de la guerre et les pratiques de l'armée française en Algérie ? (4 p)

 

III. PARAGRAPHE ARGUMENTÉ (8 p)

 

Aide-toi de la fiche méthode pour construire un paragraphe argumenté.

Dans un paragraphe argumenté d’une quinzaine de lignes, montre que la décolonisation de l’Algérie a été violente et que l’Algérie indépendante a vu la mise en place d’un État autoritaire avec un progrès économique et social réel quoique limité.

Ferme Ameziane, Constantine, Algérie, 1959 - cas de torture

Ferme Ameziane, Constantine, Algérie, 1959 - cas de torture

Lire la suite

Un exemple de brevet blanc

29 Janvier 2014 , Rédigé par histege Publié dans #Brevet

UN EXEMPLE DE BREVET BLANC

 

Voici un exemple de brevet blanc, selon les règles du nouveau Diplôme National du Brevet depuis 2013, téléchargeables en version pdf :

- une version 3e générale

Brevet blanc 2013 version définitive Brevet blanc 2013 version définitive

- une version 3e professionnelle.

Brevet blanc 2013 version professionnelle définitive Brevet blanc 2013 version professionnelle définitive

 

Remarques :

- une erreur s'est glissée sur le croquis de la région Rhône-Alpes. Il faut lire "Europe du Sud-Ouest" au lieu d'"Europe du Sud-Est".

- la question sur le parc du Mercantour ne figure plus au programme depuis septembre 2013.

- la question sur le droit de vote reste importante, mais ne fait plus l'objet d'un chapitre complet (séquence) du programme.

Lire la suite

Annales du brevet d'histoire géographie éducation civique 2013

16 Janvier 2014 , Rédigé par histege Publié dans #Brevet

ANNALES DU BREVET

HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE

2013

 

 

Voici le sujet d'examen de la session de juin 2013. Observez bien son organisation. Toutes les questions sont à traiter. Les cadres, avec des lignes, indiquent la taille possible de votre réponse. Cherchez à compléter le cadre, sans grossir votre écriture et faire illusion. Si vous avez besoin de place supplémentaire, écrivez sur le reste de la page, si possible, ou demandez une autre feuille. Rédigez toutes vos réponses, en formulant des phrases entières : votre copie n'en sera que plus valorisée par l'examinateur.

 

Pour télécharger le sujet en entier, en format pdf : Brevet histoire géographie 2013 - sujet Brevet histoire géographie 2013 - sujet


 

Annales brevet histoire géographie 2013 - 1

 

Annales brevet histoire géographie 2013 - 2

 

Annales brevet histoire géographie 2013 - 3

Annales brevet histoire géographie 2013 - 4

 

Annales brevet histoire géographie 2013 - 5

 

  Annales brevet histoire géographie 2013 - 6

 

Annales brevet histoire géographie 2013 - 7

 

Annales brevet histoire géographie 2013 - 8

 

Annales brevet histoire géographie 2013 - 9

Annales brevet histoire géographie 2013 - 10Annales brevet histoire géographie 2013 - 11Annales brevet histoire géographie 2013 - 12Annales brevet histoire géographie 2013 - 13

Lire la suite

Exemple type d'épreuve d'histoire géographie éducation civique au brevet

21 Octobre 2012 , Rédigé par histege Publié dans #Brevet

Voici l'exemple type pour la nouvelle épreuve d'histoire, géographie, éducation civique au diplôme national du brevet, applicable à partir de juin 2013

 

 

Exemple fourni par le ministère de l'éducation nationale. 

     

Sujet téléchargeable au format PDF : Modèle de l'épreuve d'histoire-géograogie-éducation civ Modèle de l'épreuve d'histoire-géographie-éducation civique

Lire la suite

La nouvelle épreuve du Brevet à partir de juin 2013

21 Octobre 2012 , Rédigé par histege Publié dans #Brevet

Diplôme National du Brevet

Histoire - géographie - éducation civique

attendus de l’épreuve

 

d’après un document officiel du ministère de l’éducation nationale, juin 2012

 

1.   Organisation générale

 

Le sujet porte obligatoirement sur les trois disciplines/matières. Comment s’articule l’épreuve de chaque discipline ? Les exercices doivent être variés.

« Les candidats composeront sur le sujet lui-même, qu'ils rendront en fin d'examen :

• les questions comportent un intitulé et un cadre (avec des lignes), dans lequel l'élève inscrit sa réponse : ce cadre aide l'élève à évaluer l'ampleur de la réponse attendue. Concernant la question qui appelle à un développement construit (repérée clairement par son intitulé), elle est associée à un cadre correspondant à une page d'écriture (une vingtaine de lignes), volume jugé raisonnable pour un élève de 3e.

 

• cette nouvelle organisation matérielle des sujets permet de proposer des exercices variés sur les documents. Elle enrichit la palette des formes de travail que l'on peut demander aux élèves, dans le cadre du travail sur document d’abord, mais aussi en lien avec différents modes de trace écrite (organigramme par exemple) que ce travail peut mobiliser. »

Il y a toujours une question qui exige une réponse développée.

Répartition des points :

• « L'épreuve comporte trois parties qui correspondent aux trois disciplines interrogées. A chacune de ces trois parties est associé un volume total de points » :

-       histoire : 13 points

-       géographie : 13 points

-       éducation civique : 10 points

-       maîtrise de la langue : 4 points.

 

• « À l'intérieur de chaque partie, en revanche, le nombre de points attribués à la sous-partie "Questions" et à la sous-partie "Travail sur document" varie selon les sujets (en fonction, par exemple, du nombre de questions posées ou du niveau d'attente du travail sur document). Exemple : dans la partie consacrée à l'histoire ou à la géographie, on peut trouver une répartition des points "Questions" 7 points, "travail sur document" 6 points ; ou bien "questions" 8 points, "travail sur document" 5 points... La ventilation interne des points de chacune des trois parties disciplinaires est conditionnée par le sujet proposé. »

 

 

2.   Points de vigilance / Recommandations

 

« L'épreuve dure 2 heures, ce qui représente environ 40 minutes par partie. » Le temps consacré à chaque question varie selon le nombre des questions, le degré d’exigence de la réponse attendue et le temps nécessaire au travail sur document. « De la même façon, si une des parties disciplinaires demande plus de temps, on veillera à ce que les deux autres soient un peu plus rapides à traiter. »  

Première sous-partie : les questions

En histoire, la vérification des repères arrive en premier dans la série de questions. Le texte cadrant l'épreuve mentionne clairement le recours à un questionnement, à priori direct – (…) choix qui n'exclut pas le recours à d'autres modes d'interrogation (sur frises chronologiques par exemple) - en vérifiant, lorsque c'est possible, que l'élève est capable de restituer le sens des repères qu'on lui soumet. La vérification des repères ne doit pas excéder cinq-dix minutes pour l'élève.

En géographie, la vérification des repères se fait sur carte afin de mesurer la capacité de l'élève à les localiser correctement. »

Le nombre de questions de vérification de connaissances varie en fonction de la place de la question à réponse développée, di niveau de difficulté des questions et du temps nécessaire à leur traitement.

« Les questions peuvent porter sur un même thème ou sur des thèmes différents (...). L'éventail des questions doit être suffisamment varié (dans leur forme comme sur les thèmes concernés) pour permettre d'interroger l'élève sur un champ aussi large que possible. L'examen demande à l'élève un effort important de mémorisation ; il doit pouvoir compenser une faiblesse de connaissance dans un domaine par une plus grande aisance dans un autre. »

Seconde sous-partie : le travail sur document

« Les sujets doivent proposer des types de documents différents et un seul document est proposé dans chaque partie de l'épreuve (pas de document avec des "sous-documents").

Un document doit pouvoir être lu, analysé ou travaillé en 20-25 mn. On ne demande pas nécessairement l'analyse complète du document mais on peut s'arrêter sur un de ses aspects, partiel mais important. » Le but est de « faire réfléchir l'élève. Ce n'est pas l'originalité qui est recherchée ». Le degré d’exigence attendu est celui d’un « élève moyen de 3e. Simplicité, questions ou consignes explicites, niveau d'exigence compatible avec ce que doit pouvoir faire un élève qui a travaillé normalement pendant son année.

En éducation civique, un "document de référence" mentionné dans le programme peut faire l'objet du "travail sur document" à l'examen.

Le travail sur document fait l'objet de questions et/ou de consignes qui guident l'analyse du document et/ou indiquent à l'élève les tâches qu'il doit réaliser. Ces tâches peuvent prendre des formes variées.

Les questions posées sur les documents sont en petit nombre et articulent le prélèvement d'informations et la recherche du sens (maîtrise de connaissances indispensables à la compréhension globale du document, mise en évidence du sens général du document).

Les consignes permettent un travail sur le document ; ce travail se fait sur le document lui-même (ex : tracez sur la carte ...) ou supposent l'interprétation correcte du document (ex: donnez un titre à ...). On peut penser aussi à tout ce qui fait écho au travail sur les capacités (ex : description d'un document iconographique).

La tâche cartographique :

On désigne par "tâche cartographique" toute forme de travail sur une carte ou un croquis : compléter une légende, tracer des flux, mettre en relation des espaces géographiques, choisir un figuré, identifier graphiquement une information ou un espace sur une carte ou un croquis en le coloriant, en l'entourant, en le hachurant, etc.

La tâche cartographique peut être demandée soit dans la sous-partie "questions", soit dans la sous-partie "travail sur document". Elle répond à des consignes adaptées. »

Lire la suite