Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les transformations économiques et sociales du monde depuis 1945 - 3e - 2010

5 Mai 2010 , Rédigé par histege Publié dans #Cours de base

LES TRANSFORMATIONS ECONOMIQUES

ET SOCIALES DU MONDE

depuis 1945

 

 

 

I. UNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE IRRÉGULIÈRE

 

1. La haute croissance des Trente Glorieuses, 1945-1974

 

            De 1945 à 1974, les pays industrialisés ont connu une croissance économique sans précédent (+ 5 % par an). En France, on appelle ces années les Trente Glorieuses. Pourquoi ?

            - le taylorisme se diffuse : la productivité et le volume de la production augmentent rapidement

            - la recherche est active et crée de nouveaux produits

            - la consommation augmente avec l’élévation du niveau de vie

            - les échanges commerciaux se développent

            - les industries de la « IIe Révolution industrielle », apparues à la fin du XIXe siècle, sont alors en plein essor : chimie (surtout pétrochimie), automobile, industries mécaniques et électriques, aéronautique

            - les industries de la « IIIe Révolution industrielle » (hautes technologies), se développent à partir des années 1960 : électricité d’origine nucléaire, électronique, aérospatiale  (conquête de l’espace : l’homme marche sur la Lune en 1969), télécommunications.

 

2. « Crise » et croissance irrégulière, depuis 1974

 

            À partir de 1974, la croissance dans les pays industrialisés se ralentit et devient irrégulière : on a pu même parler de « crise » ou de récession économique. Pourquoi ?

            - les Américains mettent fin à la convertibilité en or du dollar en 1971. Comme la plupart des échanges internationaux se font en dollar, l’instabilité monétaire touche tout le commerce mondial.

            - en 1973, les pays arabes de l’OPEP décident de multiplier par quatre le prix du baril de pétrole (car leurs revenus sont trop faibles). C’est le premier choc pétrolier : l’inflation s’accélère dans les pays industrialisés importateurs de pétrole. Un deuxième choc pétrolier se produit en 1979.

            - des crises financières se produisent, avec une chute de la bourse.

            La croissance économique n’est pas régulière, varie en intensité et selon les régions. Elle est actuellement la plus forte dans la zone de l’Asie-Pacifique.

 

3. L’explosion démographique depuis 1945

 

            La population mondiale passe de 2,5 milliards d’habitants en 1945 à près de 7 milliards en 2010 :

            - les États industrialisés ont connu une forte croissance démographique, le baby-boom de 1945 à 1965. Depuis, avec la chute de la fécondité, on observe un vieillissement de la population (papy-boom).

            - dans les États du Sud, c’est une véritable explosion démographique, qui entraîne des problèmes de scolarisation, de logement et d’emploi. Mais, certains États ont commencé leur transition démographique (baisse du nombre des naissances…).

 

II. LES TRANSFORMATIONS SOCIALES

 

1. Les transformations du travail

 

         Pendant les Trente Glorieuses, les pays industrialisés ont connu le plein emploi (peu de chômage, on fait venir des travailleurs immigrés). Mais, depuis 1974, le chômage se développe, les femmes arrivent massivement sur le marché du travail, la durée moyenne du temps de travail diminue et la part du travail précaire augmente :

            - la population agricole diminue fortement.

            - les industries traditionnelles sont fortement touchées par la crise et le chômage : charbonnages, sidérurgie, construction navale, textile et même automobile. Les coûts de production baissent avec l’automatisation (robots) : le travail des ouvriers spécialisés diminue au profit des techniciens et des agents de contrôle. De nouvelles technologies se développent : biotechnologie, micro-électronique, nouveaux matériaux, industrie de l’espace.

            - le secteur tertiaire progresse fortement et domine aujourd’hui : c’est lui qui crée aujourd’hui le plus d’emplois.

 

2. L’amélioration des conditions de vie

 

            Avec les Trente Glorieuses, le niveau de vie des États riches augmente. Cela a permis le développement d’une société de consommation, d’abord apparue aux États-Unis avant 1939 et qui gagne l’Europe et le Japon dans les années 1960 : un plus grand nombre de personnes peuvent désormais acheter des appareils électroménagers (réfrigérateur, lave-linge...), l’automobile, la télévision, aujourd’hui l’ordinateur, mais aussi accéder à un logement, aux soins et à des activités de loisirs. La grande surface est le symbole de la consommation de masse. Mais, dans les États riches, une partie de la population est exclue de la société de consommation.

            Le nombre des agriculteurs a fortement chuté. Le nombre des ouvriers, stable pendant les Trente Glorieuses, baisse fortement avec la crise de l’industrie (fermetures, robotisation). Par contre, la classe moyenne, souvent liée au secteur tertiaire (employés, cadres, professions libérales : médecins...) se développe et devient dominante.

            Les États du sud ont connu globalement une amélioration du niveau de vie, plus encore certains États d’Asie de l’Est et du Sud-Est. Par contre certains États d’Afrique ont connu une régression. Mais, leur niveau de vie reste cinq fois inférieur à celui des États riches. Si la société de consommation se développe, la majorité de la population mondiale en est encore exclue.

            Le libéralisme (privatisation de toutes les activités humaines, sauf l’armée, la police, la justice, la religion), plus ou moins porteur de croissance, entraîne aussi l’aggravation des inégalités, tant dans les États riches que dans les États pauvres. Exemple : les patrons des plus grandes entreprises en France gagnent 400 à 500 fois le SMIC (salaire de base d’un ouvrier ou employé).

 

3. Une culture de masse

 

            Le développement des mass-media (moyens de communication de masse : radio, télévision, ordinateur et internet) engendre une culture de masse, qui se généralise progressivement à la planète. C’est surtout la culture américaine qui domine (musique, cinéma, télévision, mode vestimentaire) : on parle d’américanisation de la société, aussi bien chez les jeunes que dans le reste de la population. Cependant, l’influence culturelle de l’Asie (Japon, Chine, Taïwan…) commence à grandir. Le tourisme et le sport sont également des objets de consommation. Le football, en particulier, suscite un engouement planétaire, avec des enjeux financiers énormes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article