Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guerre froide : origines et fin - 3e -2010

7 Mai 2010 , Rédigé par histege Publié dans #Exercices

GUERRE FROIDE

 

1. Alliés de l'URSS dans les années 1950 en :

         - Europe : Europe de l'Est (mais pas la Yougoslavie) : Allemagne de l'Est, Pologne, Tchécoslovaquie, Hongrie, Roumanie, Bulgarie et Albanie

         - Asie : Mongolie, Chine (quitte l'alliance à partir des années 1960).

2. Les États-Unis encerclent l'URSS par leur réseau d'alliances :

         - alliés aux pays d'Europe de l'Ouest (France, Allemagne de l'Ouest, Grande-Bretagne, Italie...) avec une alliance militaire commune : l'Alliance atlantique (OTAN)

         - alliés à des pays du Moyen-Orient (Irak, Iran, Pakistan) pouvant ainsi protéger le Golfe Persique (pétrole), à des pays d'Asie (Thaïlande, Sud-Vietnam, Philippines, Japon) et à l'Australie.

3. Les premiers conflits de la Guerre froide ont lieu à Berlin et en Corée.

4. Position à l'égard des blocs de :

         - la Yougoslavie : communiste mais n'appartient pas au pacte de Varsovie. Le dirigeant communiste Tito a rompu avec l'URSS de Staline en 1948.

         - l'Allemagne : divisée en deux Etats rivaux, la RDA (membre du Pacte de Varsovie) et la RFA (membre de l'OTAN).

 

 

LES DOCTRINES TRUMAN ET JDANOV

 

1. La doctrine Truman

 

         Discours du 12 mars 1947 prononcé par le président américain Truman : lance la politique d'"endiguement" (containment).

         But : stopper les progrès du communisme en Europe, puisque la Pologne et la Bulgarie sont déjà contrôlées par l'URSS et la Grèce (guerre civile) et la Turquie risquent de l'être.

         Pour Truman, le communisme se propage à cause des difficultés économiques et sociales qui fragilisent les pays d'Europe après la guerre. D'où, il faut les reconstruire économiquement pour ne pas qu'ils tombent dans le communisme et qu'ils restent des démocraties libérales et capitalistes : en juin 1947, les Américains proposent le plan Marshall aux pays d'Europe, c'est-à-dire une aide économique. But : propager le modèle capitaliste et libéral.

 

2. La doctrine Jdanov

 

         Pour contrer le plan Marshall, l'URSS, représentée par Jdanov, décide au cours d'une réunion des partis communistes européens en Pologne (conférence de Szklarska-Poreba) en septembre 1947, décide la création du Kominform (remplace le Komintern), c'est-à-dire un bureau de liaison et d'information entre les partis communistes de différents pays.

         Le discours de Jdanov s'oppose à la doctrine Truman : les États-Unis sont accusés d'impérialisme et l'URSS se dit anti-impérialiste et opposée au fascisme. L'URSS soutiendra les mouvements d'indépendance dans les colonies et poussera les partis communistes à prendre le pouvoir dans les pays capitalistes. But : propager le modèle soviétique dans le monde.

 

 

KENNEDY : "ICH BIN EIN BERLINER"

 

         Discours prononcé par Kennedy, chef du parti démocrate et président des États-Unis, le 28 juin 1963 à Berlin-Ouest : ton très "Guerre froide".

         Il maintient sa politique de fermeté commencée en 1962 avec la crise de Cuba. Khrouchtchev, successeur de Staline, est mis en échec et déclare que l'impérialisme est un "tigre de papier" qui "n'en a pas moins de crocs atomiques et sait s'en servir".

         Mais, la détente se poursuit quand même. Le mois même où Kennedy fait son voyage à Berlin, une ligne de telex directe est installée entre la Maison blanche et le Kremlin ("téléphone rouge"). En fait, la fermeté de Kennedy vise à rassurer les Allemands de l'Ouest et qu'ils ne seront pas sacrifiés par les Américains pendant la politique de dialogue entre États-Unis et U.R.S.S.

 

 

L'EUROPE RECOMPOSEE, 1985-1995

 

1. Le communisme commence à s'effondrer en 1989, avec la victoire de Solidarité (Lech Walesa) aux élections en Pologne et avec la chute du mur de Berlin (nov. 1989).

2. Les pays de l'Est étaient jusque-là des démocraties populaires dirigées par des partis communistes (parti unique, libertés individuelles limitées, police politique). Ils deviennent des démocraties libérales (avec plus ou moins de difficulté), c'est-à-dire pluralistes et respectant les droits individuels comme les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne ou la République fédérale allemande.

         Ils s'engagent dans l'économie de marché : abandon du plan, privatisations, libération des prix, ouverture aux investisseurs et aux concurrents étrangers. Pour le moment, les inégalités se creusent.

3. Le démantèlement du rideau de fer et les changements de frontières touchent 4 États :

         - le territoire de la RDA est absorbé par la RFA : l'Allemagne est réunifiée.

         - trois États fédéraux éclatent en plusieurs Etats nouveaux :

                   - l'U.R.S.S. est remplacée en décembre 1991 par Communauté des États Indépendants (C.E.I.) mais sans les Pays Baltes.

                   - la Tchécoslovaquie se divise en deux le 1er janvier 1993

                   - la Yougoslavie est déchirée en plusieurs États à partir de 1991, souvent après une guerre terrible.

4. Les nouveaux États (qui figurent sur la carte) :

         - Russie, Biélorussie, Ukraine, Moldavie, Pays Baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie), républiques du Caucase (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie) ; à l'est de l'Oural et de la mer Caspienne : républiques d'Asie centrale (Kazakhstan, Ouzbékistan, Turkménistan).

         - République Tchèque, Slovaquie

         - Slovénie, Croatie, Bosnie, République fédérale de Yougoslavie (Serbie + Monténégro), Macédoine.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article