Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Différents, mais égaux & société féodale - évaluation - 5e - 2010

8 Décembre 2010, 00:04am

Publié par histege

EVALUATION

éducation civique et histoire

 

I.                  DIFFERENTS, MAIS EGAUX (éducation civique)

 

« Depuis 1990, la loi française oblige les communes de plus de 5 000 habitants à prévoir une aire d'accueil pour les voyageurs. Vingt ans après, seulement 40 % des communes respectent cette obligation. Les gens du voyage et les Roms non-français s'installent donc souvent sur des terrains, le plus souvent abandonnés et insalubres, qui ne leur appartiennent pas. Dans ce cas, il est facile aux autorités de les chasser.

(…)

La méconnaissance et le rejet des Roms sont l'une des choses d'Europe les mieux partagées depuis des siècles. (…) Six siècles plus tard, ce sont toujours les mêmes clichés : ils sont malfaisants, voleurs, sales.

 

(…) En annonçant fin juillet qu'il démantèlerait tous les camps illégaux des Roms et des gens du voyage, Nicolas Sarkozy a semé la confusion. Il visait en fait les Roms de Roumanie et Bulgarie, que la France expulse régulièrement : environ 10 000 ont été renvoyés en 2009.

(…) Des expulsions ont été annulées par les tribunaux car elles n'étaient pas fondées sur des motifs légaux (comme le trouble à l'ordre public).

> La France ne respecte pas le droit international. Il est interdit d'expulser des familles ou des groupes. Seuls des individus peuvent l'être pour des raisons précises. Enfin, n'oublions pas que les Roms roumains et bulgares sont des citoyens de l'Union européenne : ils ont le droit de circuler entre les pays européens. »

Source : Marion Gillot, Le Monde des ados, n°238, 29 septembre 2010, p. 8-9.

 

1° Quelle est l’attitude d’une partie de la population française ou Européenne à l’égard des Roms et « gens du voyage » ? (1 p) De nombreux Français et Européens considèrent de manière négative les Roms et les « gens du voyage » : ils les méprisent, les tiennent pour mauvais, voleurs et sales et ils les rejettent.

 

2° Quelle est la politique suivie par 60 % des communes françaises à leur égard ? (1 p) 60 % des communes de plus de 5000 habitants sont hors-la-loi car elles n’ont toujours pas mis en place d’aire d’accueil pour les « gens du voyage » alors que celle-ci est obligatoire.

 

3° Quelle est la politique suivie en 2010 par le gouvernement français à l’égard des Roms, en particulier d’origine roumaine ou bulgare ? (1 p) La politique du gouvernement actuel (2010) consiste à accélérer l’expulsion les Roms qui ne sont pas de nationalité française et qui se sont installés dans des lieux (« camps ») interdits.

 

4° Explique en quoi, la politique du gouvernement ne respecte pas :

- le droit français

- le droit européen (de l’Union européenne)

- international. (3 p)

Ces mesures en général ne respectent pas :

-         le droit français : il est interdit d’expulser des personnes qui n’ont pas commis de trouble public. Conséquence : les tribunaux français ont annulé certaines expulsions.

-         le droit de l’Union européenne : depuis 1992, les citoyens des 27 États de l’Union (dont la Roumanie et la Bulgarie) ont le droit de circuler et de s’installer dans n’importe quel État des 27.

-         le droit international (ONU) : on ne peut juger, ni sanctionner que les individus qui ont commis des fautes graves, mais pas leur famille et leur groupe qui eux ne sont coupables de rien.

 

5° S’agit-il une discrimination ? Justifie ta réponse. (2 p).

C’est une discrimination : non respect de l’égalité des droits, des devoirs et de la dignité humaine.

Il s’agit d’une discrimination ethnique à l’égard des « Roms » et d’une discrimination sociale à l’égard des « gens du voyage ». Elle est particulièrement grave car elle vient de l’État ou du gouvernement, alors que la République française condamne fermement toute forme de discrimination quelle qu’elle soit.

 

II.                LA SOCIETE FEODALE (histoire)

 

A. Ce que doivent les paysans au seigneur

 

«En échange de sa tenure, le tenancier doit à la mi-février deux jours de travail avec des bœufs ; en mars, deux jours avec des bœufs ; dans les quinze premiers jours d'avril, un jour avec des bœufs et dans les quinze autres jours, un jour avec des bœufs le matin, avec les mains l'après-midi à la mi-mai, sept jours avec des bœufs  sur un hectare de terre ; payer aussi un cens de quinze deniers ; en juin, deux jours avec des bœufs ; en juillet, trois jours avec une faux ou avec une fourche ; entre août et septembre, quinze jours avec une faux pour moissonner deux hectares de terre, l'un de blé, l'autre d'avoine ; à la Saint-Rémi (début octobre), sept jours avec des bœufs ; en octobre, un jour avec ses mains et un autre jour avec des bœufs ; de la Saint-Martin (début novembre) jusqu'à la mi-février, quinze jours avec les mains.»

D'après le censier (document qui énumère les charges des tenures) du domaine de Manise (Ardennes), fin du XIe siècle.

 

1) Quelle somme doit verser le tenancier ? Comment l'appelle-t-on ? (2 p) Le tenancier doit verser une somme de 15 deniers. On l’appelle le cens, car ici elle se paie en argent.

2) Comment appelle-t-on les travaux que le tenancier doit faire gratuitement sur la réserve du seigneur ? (1 p) Les travaux que doit faire gratuitement le tenancier sur la réserve du seigneur s’appellent les corvées.

3) Calcule le nombre de jours de travail que le paysan fournit au seigneur. Le paysan doit fournir 57 jours de travail gratuit à son seigneur, c’est à dire environ deux mois. Qu’en penses-tu ? (2 p) Les corvées sont considérables dans la seigneurie de Manise (Ardennes) : le paysan y consacre 15 % de son temps, surtout dans des périodes où est le travail est considérable et urgent, où il a particulièrement besoin de sa force de travail, ainsi que de celles de ses animaux.

 

B. Relie chaque mot à la bonne définition (3.5 p)

 

tenure

terre concédée par le seigneur à un paysan contre des obligations

ban

pouvoir de commander, juger et punir que possède le seigneur

réserve

terres de la seigneurie exploitées directement par le seigneur

serf

paysan jouissant d’une semi-liberté et attaché à la terre

vilain

paysan libre

jachère

période durant laquelle la terre est laissée au repos sans cultures

adoubement

cérémonie au cours de laquelle on devient chevalier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C. Le château fort

 

Vocabulaire architectural : à quoi correspondent les lettres ? (3.5 p)

  Loches - complété

  Le château de Loches, en Touraine (France)

    

Quelle est la partie principale du château ? (1 p) Il s’agit du donjon.

Commenter cet article