Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le monde d'aujourd'hui - 3e - 2011-2012

7 Septembre 2011 , Rédigé par Aziz Sadki Publié dans #Cours de base

LE MONDE D’AUJOURD’HUI

 

         Objectifs :

         - présenter le monde d’aujourd’hui, à l’aide de cartes, en l’expliquant par les évolutions principales au cours du XXe siècle (en croisant l’histoire et la géographie).

         - aider l'élève à se situer dans le monde d’aujourd’hui (éducation civique : démocratie et absence de démocratie).

        
I. LES HOMMES VIVENT AVANT TOUT EN ASIE

 

Carte : la population mondiale en 2005 (p. 8)

 

1° Quel continent concentre la majeure partie de la population mondiale ?

2° Quels sont les deux États les plus peuplés ?
La population mondiale est inégalement répartie entre les États et entre les continents. L’Asie, à elle seule, regroupe près deux êtres humains sur trois. Deux géants dominent, formant des foyers de population : la Chine et l’Inde (plus d’un être humain sur trois). L’Europe est ensuite le 3e foyer de population mondiale.

L’Asie est le continent le plus peuplé depuis l’Antiquité. Son avance s’est accrue au cours du XXe siècle (« explosion démographique » qui concerne surtout les États pauvres). La population des États riches augmente faiblement, étant entrés les premiers dans la « transition démographique ».

 

II. LA PLUPART DES HOMMES SONT PAUVRES, UNE MINORITE DOMINE ECONOMIQUEMENT LE MONDE

 

Carte : indicateur de développement humain (IDH) en 2004 (p.10)

 

3° Que traduit l’IDH (indicateur de développement humain) au point de vue de la répartition de la richesse dans le monde ?

L’IDH montre qu’il y a de grandes inégalités de développement entre les États riches du Nord (États-Unis, Europe, Japon...) et les États pauvres du Sud (Pérou, Ethiopie, Bengladesh...).

 

Cartes : les trois pôles de l’économie mondiale (p. 9) et les organisations commerciales régionales (p. 11)

 

4° Quels sont les principaux pôles économiques du monde ?

5° Quelle est la situation des ensembles en vert par rapport aux grands flux commerciaux mondiaux ?

L’Europe domine économiquement le monde en 1914, devant les États-Unis et le Japon. Aujourd’hui, quatre pôles dominent l'économie mondiale : Union européenne, États-Unis, Chine et Japon. Ceux appelés jusqu'ici la Triade ont pris une forte avance avec la révolution industrielle du XIXe siècle et après 1945 ils ont connu une forte croissance économique (pays capitalistes et libéraux). Le reste du monde, longtemps dominé (colonisation) et à l’écart des échanges mondiaux, a encore beaucoup de mal à suivre le rythme des États riches. Les États du Sud, qui forment la plus grande partie de la population mondiale forment aussi une périphérie dominée et dépendante économiquement des États de la Triade. Cependant, la montée rapide de la puissance économique chinoise fait que le terme de Triade n'est plus valable aujourd'hui. D’autres États émergent, comme l’Inde ou le Brésil. La domination économique n’est plus exclusivement occidentale.

Triade = États-Unis, Union européenne, Japon.

 

III. L’OCCIDENT DOMINE POLITIQUEMENT LE MONDE

 

Cartes des États du monde en 1914 et en 2007 (pages intérieures de couverture)

 

Quelle région domine le monde en 1914 ?
L’Occident (Europe, y compris Russie, plus Etats-Unis), mais surtout l’Europe.

 

7° Quelles sont les régions dominées ?
La plus grande partie du monde est dominée, l’Afrique en quasi-totalité et une grande partie de l’Asie.

 

Quelles sont les principales formes de domination ?

La principale est impériale, avec une forme particulière coloniale : le Royaume-Uni, la France et la Russie sont les plus grands pays colonisateurs. Mais l’Europe domine aussi économiquement le monde, suivie par les Etats-Unis, puis le Japon.

 

9° Quels sont les principaux changements intervenus depuis 1914 ?

C’est toujours l’Occident qui domine. Son modèle culturel influence profondément les autres aires culturelles (chinoise, hindoue, musulmane, africaine, mélanésienne...). Mais, l’Europe n’est plus la seule aujourd’hui. Elle a perdu une partie de sa puissance avec les deux guerres mondiales, le fascisme (nazisme en particulier) et la décolonisation. Elle retrouve, aujourd’hui, une place importante par la création de l’Union européenne. Mais, politiquement, le cœur de l’Occident s’est déplacé aux Etats-Unis, puissance hégémonique mondiale. Sa position s’est consolidée avec l’effondrement de l’URSS à partir de 1989 (fin de la guerre froide), mais est de plus en plus contestée. La Chine, l'Inde, le Brésil et l'Afrique du Sud, en particulier, commencent à remettre en cause la domination exclusive de l'Occident.

 

Les États sont désormais beaucoup plus nombreux et souvent plus petits (tendance à l’émiettement). Mais, il y a des États géants : Russie, Canada, États-Unis, Brésil, Chine, Inde et Australie. Bon nombre de nouveaux États sont apparus ou sont redevenus indépendants. D’abord parce que certains empires (russe pour partie, allemand, austro-hongrois, turc) ont disparu à la suite de la première guerre mondiale. Ensuite et surtout en raison de la décolonisation après 1945. Les États dominés en 1914 ont obtenu leur indépendance, soit par la guerre, soit par la négociation forcée. Tous les États du monde sont officiellement indépendants... mais, dans la réalité, la situation est plus complexe.

 

Remarques :

-         le retour de la puissance chinoise (qui s’ajoute en partie à celle du Japon) tend à limiter la domination de l’Occident.

-         l’empire russe n’a que partiellement disparu.

 

IV. NATION, DÉMOCRATIE ET ABSENCE DE DÉMOCRATIE

 

La plupart des États du monde s'organisent en nations. Le nationalisme est le principal moteur de l'histoire. Il est également le principal responsable des guerres, notamment des deux guerres mondiales. La démocratie s'est organisée dans le cadre intérieur de certaines nations. Elle cherche à le faire au-delà (Union européenne). Mais, il n'y a pas de démocratie mondiale (malgré l'existence de l'ONU...).

Trois mouvements politiques se sont puissamment concurrencés à l'époque contemporaine : le libéralisme, le socialisme (y compris sous la forme du communisme), nés au XIXème siècle et le fascisme, né au début du XXe siècle. Le premier domine aujourd'hui. Le second a presque entièrement disparu. Le troisième est battu (provisoirement).

 

Carte : les conflits entre 1999 et 2006 (p. 11)

 

Carte : la liberté dans le monde d’après l’association Freedom House, 2011

 

Freedom House 2011 map

  Légende :

- vert : liberté dominante

- jaune : liberté partielle

- violet : absence de liberté

 

10° Quelles sont les régions du monde qui connaissent le plus de conflits ?

11° Quelles sont les grandes régions qui connaissent la démocratie ?

12° Y a-t-il un lien entre  conflits et démocratie ?

On constate généralement des liens entre l’existence de conflits, le niveau de développement et la démocratie : la plupart des guerres concernent aujourd’hui des États pauvres, surtout en Afrique et en Asie. Les États de la Triade ont le niveau de vie le plus élevé et les conflits sont rares car la plupart sont des États démocratiques. Les États pauvres connaissent plus de conflits car ils sont souvent plus récents (frontières), ont une grande difficulté d’accès à la richesse et sont marqués par l’absence ou la faiblesse de la démocratie. La démocratie s'est depuis le XVIIe siècle et jusqu'ici avant tout implantée dans l'Occident, mais elle n’y est plus cantonnée. Ainsi, l’Inde est le plus grand État démocratique par sa population. En 2011, le "printemps arabe" déclenche une série de révolutions qui entraînent le renversement de dictatures (Tunisie, Égypte, Libye) et des luttes violentes, notamment en Syrie et au Yémen : les populations réclament plus de dignité et de justice, l'instauration de la démocratie et le partage des richesses.  Les États démocratiques sont généralement les plus puissants militairement et poursuivent des guerres, désormais et le plus souvent, à l’extérieur de leurs frontières (États-Unis, Royaume-Uni, France...), sur le territoire des États pauvres. Mais, les États autoritaires sont encore nombreux.

 

Remarques :

-         aucun État n’est suffisamment démocratique

-         la carte de Freedom House est indicative ; les critères retenus peuvent être légitimement discutés ; elle ne tient pas compte des changements intervenus dans l'année 2011 ("révolutions arabes"...)

-         la variété des situations est très grande, y compris à l’intérieur de chaque catégorie

-         il n’y a pas de démocratie à l’échelle mondiale et la démocratie n’est pas forcément le principe actif dans la relation entre les États.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article